Laboratoire PROTEE

PROcessus de Transferts et d’Echanges dans l’Environnement

Dynamique spatio-temporelle de diversité et de structure de communautés planctoniques en milieux marins côtiers exposés à de fortes pressions anthropiques : influence des interactions biotiques

Marie MAYER

Directeur de thèse : J.L. Jamet
Co-Encadrant : B. Misson & D. Jamet

La rade de Toulon est un exemple d’écosystème côtier fortement anthropisé. L’intérêt de cet écosystème s’est concrétisé sur le plan national et international par son intégration dans différents réseaux d’étude et de surveillance : RESOMAR, SOMLIT (accréditation en cours) et pour la DCSMM. 
L’objectif général de cette thèse est d’étudier et de mettre en relation les variations spatio-temporelles d’abondance, de structure et de diversité de différents groupes planctoniques en milieu marin côtier, le long de gradients de pression anthropique. Une attention toute particulière sera portée à l’influence des contaminations métalliques présentes dans la rade de Toulon, ainsi qu’au rôle des interactions biotiques dans la réponse de ces différentes communautés aux pollutions métalliques. Ce projet se veut innovant scientifiquement de part le couplage entre une approche écologique End-To-End du plancton et une approche d’écotoxicologie pluridisciplinaire.
En parallèle, cette thèse présentera une dimension appliquée importante via un diagnostique écologique poussé de la rade de Toulon, la recherche et la mise en évidence des meilleurs bio-indicateurs planctoniques de l’état du milieu et des impacts des activités anthropiques. Elle permettra de continuer à alimenter les bases de données de réseaux nationaux et internationaux (RESOMAR, SOMLIT & DCSMM) et de bancariser et mettre à disposition des gestionnaires les séries temporelles et les résultats obtenus.