Laboratoire PROTEE

PROcessus de Transferts et d’Echanges dans l’Environnement

Ingénieur de recherche / Post-doc en chimie - Pourvu le 14/10/2016

Développement d’outils expérimentaux et analytiques <pour l’analyse d’éléments traces en milieu marin

Dans le cadre du projet HYDROTALCITE (2016-2018), coordonné par les laboratoires PROTEE (UTLN, La Garde) et MIO (AMU, Marseille), la personne recrutée (contrat de 12 mois) aura la charge de mettre au point des outils expérimentaux et analytiques pour évaluer les processus contrôlant (1) la formation/dissolution des précipités d’hydrotalcites, se formant lors du mélange d’effluent industriel basique (issu de la production d’alumine) avec l’eau de mer, et (2) le potentiel de piégeage/remobilisation des éléments traces....

Compétence attendue :

  • parfaite maitrise des outils pour l’analyse d’éléments traces en matrice salée (ICP/MS, voltamétrie, fluorescence atomique, ...)
  • bonne connaissance de la biogéochimie des éléments traces en milieu marin
  • aptitude aux prélèvements sur le terrain et aux manipulations en conditions ultra-traces
  • capacité à l’interprétation des résultats, valorisation dans des publications scientifiques
  • des connaissances en modélisation géochimique seraient un plus
date limite de candidature : 04 octobre 2016

Dans le cadre du projet HYDROTALCITE (2016-2018), coordonné par les laboratoires PROTEE (UTLN, La Garde) et MIO (AMU, Marseille), la personne recrutée (contrat de 12 mois) aura la charge de mettre au point des outils expérimentaux et analytiques pour évaluer les processus contrôlant (1) la formation/dissolution des précipités d’hydrotalcites, se formant lors du mélange d’effluent industriel basique (issu de la production d’alumine) avec l’eau de mer, et (2) le potentiel de piégeage/remobilisation des éléments traces. Cette étude reposera sur des expérimentations réalisées en conditions contrôlées ainsi que sur la caractérisation d’échantillons (eau, hydrotalcites, sédiments) prélevés sur site. La personne recrutée sera en charge du développement d’une technique de préconcentration et analyse en ligne des métaux traces par SEAFAST-HR-ICP/MS (Element XR). Ces analyses, en combinaison d’autres techniques d’analyses (fluorescence atomique, voltamétrie, ...), seront utilisées afin d’analyser les concentrations en métaux/métalloïdes traces dans des échantillons d’eau de mer et sur des échantillons issus des expériences en batch, afin d’étudier la formation des hydrotalcites ainsi que leur stabilité dans le temps. La caractérisation (analyse élémentaire, minéralogie, ...) d’hydrotalcites prélevées in-situ et formées in-vitro, couplée à une modélisation géochimique des processus, compléteront les résultats issus des observations de terrain et des expérimentations en laboratoire. L’objectif principal du projet HYDROTALCITE est d’évaluer si la formation de précipités d’hydrotalcites issus du rejet d’effluents industriels en Mer Méditerranée constitue (ou non) un processus efficace et durable de piégeage des métaux et métalloïdes traces associés.

<span style="color:#C0C0C0;"> Ingénieur de recherche / Post-doc en chimie </span>- Pourvu le 14/10/2016

 TÉLÉCHARGER

  Contacts