Logo Protee

BacTrack



Partenaires :

Chef de file : nke-instrumentation
Pôle de Compétitivité : Pôles Mers (PACA & Bretagne) – Projet co-labélisé

BAC-TRACK a pour objet la réalisation d’un prototype opérationnel de détection in situ de la pollution bactérienne en milieu liquide. Le capteur BAC-TRACK assurera la surveillance de la qualité des eaux soumises aux rejets urbains en milieux côtiers ou continentaux (plages, zones conchylicoles, eaux de baignade, rivières, émissaires...). L’appareil sera autonome et installé comme démonstrateur sur une bouée ou une plateforme existante. Il transmettra l’information au gestionnaire ou au décideur via une communication distante. L’objectif de BAC-TRACK est de pouvoir commercialiser, en France puis à l’export, un nouvel appareil permettant la gestion dynamique de la qualité des eaux de baignade et des zones sensibles.

Le 15 février 2006 une nouvelle directive européenne (2006/07/CE) a été établie par le parlement européen sur la gestion de la qualité des eaux de baignade. Applicable au 1er Janvier 2015, cette directive prévoit une forte diminution des normes de pollutions d’E. Coli et l’apparition d’un classement pour les concentrations d’entérocoques. Par ailleurs la qualité sanitaire des eaux des zones conchylicoles est un enjeu économique très important. Nous proposons la mise en œuvre d’un démonstrateur in situ qui détecte de manière autonome et quasi-continue la pollution bactérienne en E. Coli et en Entérocoques. Grâce à une technique de spectrométrie de fluorescence, nous serons à même de détecter le signal de fluorescence qui nous intéresse bien qu’il soit masqué dans un signal émis par la matière organique (MO). Nous développerons un algorithme adapté au traitement de ces signaux. Simultanément aux mesures biologiques type bactérienne, les perturbateurs environnementaux (matière organique dissoute, effet d’écran, matière en suspension...) et physico-chimiques (température, salinité,...) seront collectées afin d’éliminer leur influence dans l’algorithme de traitement numérique. Ce premier démonstrateur servira d’indicateur in situ de pollution bactérienne des eaux de baignades et permettra d’alerter en continu les décideurs (collectivités territoriales, organisme de contrôle sanitaire...) lors de pollutions accidentelles. Cet instrument deviendra un outil de suivi des espèces E. Coli et Entérocoques dans le cadre des directives nationales et européennes (DCE et DCSMM). Afin de réaliser ces travaux innovants, le partenariat est constitué d’une institution possédant les compétences requises par le développement et l’interprétation des signaux de fluorescence, d’un fabricant d’instrumentation pour la mesure in-situ de la qualité des eaux et d’une entreprise spécialisée dans les fonctions optiques. Des partenaires-utilisateurs finaux, présents sur les sites d’essais, complètent le partenariat.



Laboratoire PROTEE - http://protee.univ-tln.fr/BacTrack.html - protee@univ-tln.fr